Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

BILLET D'HUMEUR

BILLET D'HUMEUR


OUTLANDER SAISON 1 EPISODE 8 - D’UN MONDE A L’AUTRE

Publié par Annie France Franzini sur 10 Août 2021, 08:19am

 D’UN MONDE A L’AUTRE   

 Cela s’ouvre encore sur les questionnements de Claire, pensant à son mari et que faisait-il aux 20 siècles et quelle démarche faisait-il pour la retrouver, pensait-il qu’elle était morte, enlevée ou partie avec un autre homme, toutes ces questions tournaient dans sa tête.

Cet épisode est très bien intitulé D'un monde à l’autre. On le comprend aisément. L’on s’aperçoit qu’il y a des similitudes entre le monde de 1743 et celui de 1945, les rendez-vous manqués, des douleurs exacerbés qui peut transporter la personne au bord d’un précipice en ayant cette attirance vers le vide qui est le mal, les questionnements au sujet du bien et du mal et de la ligne à ne pas dépasser, car chaque étape, de ce vas et vient entre les deux mondes nous font connaître les sentiments, les ressentis, les joies, les peines, les douleurs et les souffrances qui s’entrecroisent, qui sont similaire.

Ce n’est pas un hasard si le rendez-vous des pierres n’a pas abouti. Claire et Franck ont manqué une occasion de se retrouver ensemble, même s'ils s’entendent, s’appellent et espèrent se revoir, cette fois-ci la magie des pierres n’a pas fonctionné, c’est une évidence que Franck est et sera toujours exclu, car non concerné par cette odyssée  magique, ce sont les lois de l’univers,  des âmes sœurs qui sont représentés, il n’en fait pas partie. Car  ils sont sur deux lignes parallèles ne pouvant pas se rejoindre,  chacun est dans un monde différent, qui  leur est propre, chacun ressent la douleur, mais ne parvient  pas à se réunir pour être ensemble, car cette expérience, ce  miracle  et cet amour fusionnel  se sont  Claire et Jamie  qui doivent  la vivre et personne d’autre .

J’appelle cela  le destin, les lois de l’univers, ou le carma. Car il est écrit que chacun doit vivre dans le monde où il se trouve. Pour réaliser leur vie. Franck vivra son destin pendant un temps sans Claire. Elle  doit  traverser les pierres pour se retrouver en 1743, pour vivre une incroyable histoire d’amour fusionnel,  fait de passion, et d’aventure. Ce sont deux âmes sœur qui ne peut que se réunir, à l’appel du fantôme de Jamie. L’appel est irrésistible, mais à ce moment précis, Claire ne le sait pas encore, que ce chemin-là est tracé pour elle et que pour elle et Jamie. Elle en perçoit les prémisses mais pas encore l’aboutissement.

L’on retrouve Franck une énième fois au commissariat, pour savoir où en est l’enquête au sujet de la disparition de claire, le commissaire s’excuse encore une fois devant un Franck complément anéanti, on le comprend, car c’est sa femme et l’amour de sa vie qui a disparue et trouve que le commissaire ne fait pas ce qui faut et il n’est pas à la hauteur, Franck commence à perdre patience, il devient hautin et déçu du travail fourni et un tantinet méprisant, à cet instant il me fait penser à son ancêtre Jack Randall dans sa stature et dans sa façon de s’adresser au commissaire. N’en pouvant plus, le commissaire est obligé de se justifier, de retracer étape par étape l’avancement de l’enquête.

Franck remet en cause l’enquête, parle de la piste du fantôme, Franck verbalise le doute qu’il a envers le non-professionnalisme de l’enquêteur, son manque d’implication. Le commissaire a devant lui un homme désespéré, fou de douleur, de ne pas avoir de nouvelle et de sa disparition inexpliquée. Le commissaire, lassé et énervé de ses questions, de la pression qu’impose Franck et de son harcèlement continu, ni tenant plus, perd son calme. Il lui dit en face ce que Franck ne veut pas entendre, car Franck connaît sa femme. Il est évident, elle ne l'aurait jamais quitté. Mais Franck ne connaît pas les lois de l’univers.

Pour le commissaire, ce n’est qu’une histoire d’adultère puisque toutes les preuves mènent à cette conclusion puisqu’ils n’ont pas retrouvé de corps. Donc partis avec un homme, avec ce fameux inconnu et traite Franck d’imbécile. Se mettant en colère et perdant ses nerfs Franck certifient que sa femme n’est pas avec un autre homme, car il la connaît bien. Et par ces paroles, il part du commissariat énervé et insatisfait par l’enquête. On perçoit un homme perdu et malheureux.

L’on retrouve Claire et Jamie heureux de pique-niquer au bord d’une falaise. Jamie ne la quittant pas des yeux demande à Claire s’il peut lui poser une question, l’air gêné, ne voulant pas la blesser, avec beaucoup de tact, Jamie commence son préambule pour la préparer à la future question. ‘’ Je ne voudrais pas avoir l’air de dire que tu as une très grande connaissance des hommes, mais tu en sais plus que moi Claire avec douceur et tendresse elle lui demande de poser sa question. ‘’Est-ce si courant ce qui se passe entre nous, quand je te touche, quand tu es allongé près de moi, est-ce toujours ainsi entre un homme et une femme’’, baissant les yeux, en attendant sa réponse, tous deux n’arrête pas de se caresser les mains, l’on découvre qu’ils sont très tactiles, Claire répond, c’est souvent quelque chose comme ça ? Mais elle se reprend et affirme, non ce n’ai pas courant, c’est différent, tout en continuant d’être connecté. Lui à un besoin vital de la toucher et d’être à ses côtés.

Ayant franchi une première étape comme je l’écrivais dans l’épisode 7. Encore une fois, on retrouve Claire en plein questionnement, on le ressent dans ses yeux, même si elle est prévenante, douce et attentionnée. Même si Claire est attachée à Jamie et qu’elle a un désir très puissant envers lui, elle ne résiste pas à l’envi d’être dans ses bras, car impossible de combattre contre l’univers. Il est évident que Claire ne ressent pas les mêmes sentiments que Jamie. Lui par contre, ses sentiments sont réels, très puissants, disons puissance mille, il est très amoureux et plus que ça, cela va au-delà de tout.

Mais l’attitude de Claire est encore ambiguë. Le problème est de savoir ce qu’elle ressent et ce qu’elle éprouve réellement, car pour Claire, ce n’est pas évident, elle est en phase de transition. Elle a encore chacun de ses pieds sur  deux rives différentes, elle est écartelée, son cœur balance et elle ne sait pas encore de quel côté. Toujours un très fort désir et un début de sentiment pour Jamie, son cheminement est long, elle est dans une phase de transformation, elle doit encore parcourir quelques obstacles, un chemin plein d'embuche, doit encore traverser quelques difficultés. Pour arriver à comprendre, à analyser, à décortiquer tout ce bouillonnement et tout ce tiraillement qui a en elle, il va lui falloir du temps.

Toujours difficile à décrypter pour le moment. Là, à cet instant précis ce n’est que le début de la naissance de ses sentiments, elle a commencé à lâcher prise et son déni commence à peine à diminuer, même si elle croit que sa place est auprès de Jamie, rien n’est précis et rien n’est encore sûr, car dans sa tête elle n’est pas encore libérer réellement du passé, car son attachement est encore fort à son ancienne vie. Même si elle a pris la décision le soir de son mariage de prendre son destin en main et de ne plus subir les événements, elle est toujours dans un no man's land et un rien peut la faire basculer d’un côté comme de l’autre.

Ayant accepté psychologiquement d’être marié à Jamie, Claire avait compris qu’il fallait aller de l’avant. Mais voilà pour avancer et pour être pleinement la femme de Jamie et pour l’aimer aussi passionnément que Jamie l’aime. Il faudra qu’elle se débarrasse de toutes ses chaînes qui la paralysent et qui l’'emprisonnent, elle a encore des secrets qui l’encombre, qui sont lourds à porter comme des valises ou un sac à dos qui pèse une tonne. Elle a besoin de les poser, de se reposer et de se libérer de toutes ces contraintes, de ce poids et de ses secrets, car elle a encore des aveux à faire, des explications à donner, des non-dits à verbaliser.

Tant qu’elle ne se libérera pas de tout ce poids, la vision de sa vie et de son destin sera boucher en 1743, car aucun projet à construire, elle sera toujours dans l’indécision et sera tentée de rejoindre les pierres pour retrouver Franck son mari et c’est normal. Son destin et ses choix au moment venu seront entre ses mains, mais le destin lui donnera un coup de pouce. Elle seule sera capable de choisir l’un des deux chemins qui se présenteront à elle. Claire ne pourra pas faire autrement, pour être en accord avec elle-même. Sa première  prise de conscience se fera  à partir de la très grosse dispute qui aura lieu au bord du fleuve, après que Jamie l'ait  sorti des griffes de Randall. Claire se rend compte qu’elle aime Jamie et s’apercevra à quel point la profondeur des sentiments de Jamie est au-delà de ce qu’elle pensait, c’est de l’amour fou,  à la limite de perdre son âme.

Elle réalisera qu’elle ne pourra pas aimer Jamie comme elle  aime Franck. Car la passion et l’amour que Jamie  porte à Claire, fera que la barre sera très haute. La deuxième prise de conscience  se passera lorsque Jamie l'amènera devant les pierres pour qu’elle puisse partir pour  retrouver son mari. Et c’est là qu'elle fera son choix et comprendra la signification, de ce veut dire aimer façon Jamie, car elle comprendra qu’elle aime Jamie avec la même intensité et la même passion. C’est à ce moment-là  que l’incroyable se produira,  les lois de l’univers, unira pour l’éternité ses âmes sœurs  pour notre plus grand bonheur. 

À partir de là se sera fusionnel, leur âmes seront soudé à jamais. Car au moment, ou elle lui avouera, qu’elle vient du futur elle sera prête pour vivre avec Jamie pleinement et de  le suivre jusqu’au bout du monde. Donc vivre ensemble  leur amour leur  passion et accepter cet amour fusionnel pour être des âmes sœurs à jamais. Mais pour le moment, le plus dur reste à venir est à faire.

Revenons à Jamie et Claire sur la colline, Ils sont interrompus dans leur bulle et aussi, dans leur discussion par une flèche qui atterrit près d’eux, regardant Claire Jamie la plaque au sol pour qu'elle ne soit pas blessée. Ils s’allongent sur l’herbe. Jamie, s’emparant de la flèche, en reconnaît le propriétaire et pour sa plus grande joie comprend que c’est un ami de longue date. Hugh Munroe,  étant  muet,  Ils échangent les nouvelles, son ami vu qu’on lui a coupé la langue s’exprime en signe et essaie de se faire comprendre en baragouinant un langage que seul Jamie décrypte. Jamie comprend qu’il a vue Dougal et les chevaux, donc il en a déduit que Jamie était sur la colline, il lui demande de lui présenter la femme qui est à ses côtés et Jamie présente ‘Claire’ et lui annonce qu’elle est sa femme et il précise, marier depuis deux jours, son ami est très heureux pour Jamie et pour tous les deux. Il lui fait comprendre qu’il a des nouvelles à lui transmettre, mais avant, il veut boire à la santé de Claire.

Tout en trinquant son ami fait un cadeau de mariage destiné à Claire, elle est ravie de recevoir une libellule incluse dans de l’ambre. Hugh Munroe offre à Claire encore un symbole qui jouera dans le temps un rôle bien précis. Tout le long d’Outlander, il y aura toujours des objets symboliques qui seront présents à chaque fois que cela est nécessaire, comme pour rappeler et faire avancer l’histoire, en 1743 et en 1945 cela se chevauchera. Jamie explique que, cet homme Hugh Munroe a des permis de mendier avec l’assentiment de la paroisse des villages et comme il en fait collection, il a l’occasion de se déplacer de ville en ville. Capturé par les Turcs, en étant esclave, Jamie explique à Claire que c’est là qu’il a perdu sa langue et on l’a torturé en lui versant de l’huile bouillante sur ses jambes, pour qu’il se convertisse de force à la religion musulmane. L’on ressent une profonde affection et une véritable amitié, entre Jamie et Hugh. Jamie l’interroge sur les nouvelles 'Hugh rapporte, avec son langage des signes Jamie comprenant qu’il a des informations intéressantes, il est agréablement surpris et aussi satisfait des nouvelles qu’il lui annonce. En se quittant Jamie le remercie du fond du cœur pour les nouvelles transmises.

Même si Claire n’a pas compris son langage, elle va vers Hugh et l’embrasse avec affection et le remercie. Lorsque Hugh part, Jamie explique à Claire qu’il a peut-être une chance que sa tête ne soit plus mise à prix, car il y a un témoin qui peut prouver son innocence. Il était présent lors de son évasion de fort William et a vu qui a tué le sergent. Mais fait part à Claire qu’il ne sait pas s'il doit se fier à lui, car c’est un déserteur, mais y croit, car il voudrait se lancer à la recherche de ce témoin, capable de blanchir Jamie de tout soupçon. ‘’’ Et dit je vais enfin pouvoir rentrer chez moi, à Lallybroch avec ma mariée. Mais lorsqu’ils se prennent dans les bras, voilà Claire qui pense surtout à rentrer chez elle en regardant la bague de Franck et cela prouve les écrits dont je parlais plus haut.

Et l’on voit dans un autre plan, en même temps la bague de mariage de Franck qui se trouve avec le prêtre, essayant de l’aider dans ses recherches, l’on perçoit un grand tableau avec la récapitulation de ses recherches. Travail titanesque pour retrouver sa femme. Franck met au courant le rendez-vous catastrophique qu’il a eu au commissariat, le prêtre ne comprend pas pourquoi le commissaire ne donne aucune chance pour retrouver Claire. Se lance dans une énième théorie pour retrouver Claire en voulant donner espoir à Franck. Mais l’on voit Franck désespérer et fatigué et pendant ce temps-là la gouvernante rentre dans la pièce avec un petit enfant qui se prénomme Roger qui offre des biscuits à tout le monde et voilà ce témoin que l’on retrouvera plus tard qui se révélera un atout indispensable pour le futur, une pièce importante du puzzle qui servira dans le futur.

Mais Franck,  cartésien,   refuse les théories du prêtre, en l’interrompant, il lui dit qu’ils se raccrochent à n’importe quoi, regardant le tableau, on comprend qu’il ne sait plus comment faire et quoi faire pour se raccrocher à l'idée de revoir Claire. Refusant le thé de la gouvernante, pense qu’il lui faut quelque chose de plus fort.  Quitte la pièce et part pour boire dans un bar, pour supporter sa tristesse, son désespoir  et l’absence de Claire. Dans le bar noyant son chagrin. Il est abordé par une jeune femme,  lui certifiant qu’elle peut l’aider à retrouver ‘’’le fantôme’’’  l’homme de l’affiche. Elle appâte Franck en lui disant qu’elle sait où il est cette personne et Franck est  tellement abattu, ne se méfie pas.

Il est crédule, car il a baissé la garde, fatigué il veut croire à tout ce qu’on lui présente, pour retrouver Claire, qu’il aime tant. Franck demande de lui dire où il retrouve, mais la femme lui propose  de venir à un rendez-vous à minuit et demi, avec l’argent de la rançon  promis. Elle lui dira où le trouver. Franck demande si Claire est avec cet homme, mais la fille répond qu’elle ne sait pas. En attendant, minuit Franck demande un autre verre.

Et l’on se retrouve dans la nuit en campagne Écossaise, avec les compagnons de Jamie et Claire. Buvant et racontant des histoires autour d’un feu. Claire et Jamie, un en face de l'autre, ne se quittent pas des yeux toujours se caressant sans pouvoir se détacher l’un l’autre, dans l’espérance d’une réhabilitation et rêvent de rentrer pour Noël chez lui à Lallybroch.

Mais Claire n’est pas si satisfaite que ça, mais cache bien son jeu pour ne pas blesser Jamie. Avec espoir, Jamie prévoit ou suppose être à Noël à Lallybroch,  fait des plans sur la comète et se sent heureux. Claire  lui pose la question :  s'ils accrochent les bas au-dessus de la cheminée, mais ne sachant pas les traditions de 1945, il lui répond pour les faire sécher !! Et avec le sourire, Claire  rétorque laisse tomber,  a ce stade il y a un  décalage, entre deux monde  c’est sûr. Entre-temps, les chevaux hennissent et c’est un signe de nervosité, cela veut dire qu’il y a des étrangers autour qui veulent attaquer le camp.

Tout le monde comprend le danger, mais fait semblant de n’avoir pas compris, l’un continue à raconter son histoire et tout le monde se prépare à l’attaque imminente, Jamie est pensif et claire le remarque, demande ce qui se passe et Jamie explique que les chevaux sont nerveux, lui affirmant qu’il y a des personnes près du camp, Claire voulant se lever Jamie lui demande de ne pas bouger. Il rétorque, on le sait tous et se prépare à l’attaque.

Jamie lui montre un arbre abattu plus loin, quand je te le dirai, tu y cours et tu ne bouges plus en lui donnant un baiser, il lui donne sa dague pour qu’elle se défende au cas où. Lui criant vas-y, elle court se cacher et pendant ce temps-là les autres défendent le camp bec et ongle contre les agresseurs qui sont venus pour les voler. Tous se battent comme des forcenés et Jaime y met tout son cœur.

Claire regarde la scène de loin, lorsque Ned tire sur l’un des assaillants. Tous les bandits disparaissent. Jamie appelant Claire, mais comme elle  ne répond pas, Jamie s’affole  la recherche, Jamie est rassuré lorsqu’elle court vers lui, en se jetant dans ses bras. Tous se rassurent de n’avoir pas eu de blessés. Ned est fier d’avoir tiré sur l’un des voleurs et le fait savoir, tous sont incrédules et tous sont heureux que cela se soit bien passé. Jamie rejoint Claire et ils s'enlacent, heureux de se retrouver. Mais les voleurs sont partis avec un cheval et des victuailles.

 Dans cet épisode dès le début, il y a un parallèle entre 1945 et 1743 les scènes s’entrecroisent à 2 siècles d’intervalle, ce qui signifie que les ressenties et les situations peuvent être identiques et en même temps différentes et il y a un lien qui se crée avec les personnages de 1945 et celle de 1743, mais pas dans les mêmes situations. On retrouve Franck se rendant à son rendez-vous de minuit, la jeune fille l’interpelle, car elle avait des doutes sur sa venue, le conduit dans une ruelle sous une pluie battante, elle s’arrête et le laisse aller à son rendez-vous tout en assistant de loin à la scène.

Se retournant, il reçoit un coup-de-poing, ils sont deux contre lui. Ils lui demandent de lui donner la récompense et lorsque Franck comprend qu’il s’est fait berner, se retourne vers ces hommes et il a le regard de son ancêtre familial jack Randall et sort un gourdin qui s’appelle black jack ***réf 3, ce n'est pas gratuit, en extrapolant, on pourrait dire que c’est le fantôme du  bras de Jack Randall qui leur administre une correction. Si le fantôme de Jamie peut se déplacer, pourquoi pas le fantôme  du bras de Randall et l’on voit Franck en une fraction de seconde se transformer en Jack Randall il a sa  posture mais ce n'est pas lui. Mais  il se pourrait que l’âme de Randall soit présente pour quelque seconde.

Tout peut être possible dans cette  série car l’auteur fait référence  à l’impossible, car elle donne la possibilité à  Claire de traverse les pierres en  1945  pour qu’elle se retrouver en 1743 cela ne peut pas être réaliste, il y a une part d’irréel, de légende, de conte, d’imaginaire, de fantôme, de féerique et de magie, avec un  mélange de réel, de  transmission, de référence à des faits historiques et d’amour entre deux êtres qui par magie se rencontre dans l'espace temps.   

Il se transforme en un autre homme, il voit rouge, il se découvre une haine envers ses adversaires,  rien  n'arrêter sa souffrance, il est à la limite de passer du côté obscur de son âme. Plus rien ne peut l’arrêter, ne se maîtrisant plus, il a la rage de s’être fait berner, d’avoir perdu Claire et de  comprendre que peut-être Claire ne reviendra plus. Son chagrin est démultiplié, d’être face à la réalité et il ne peut en supporter davantage. Même quand ses agresseurs sont allongés dans la rue sur les pavés, Franck s’acharne et continue. Toute l’attente, toute cette énergie, tout son espoir, tout son désespoir qu’il a emmagasiné pour chercher Claire, de déverse et se transforme en haine contre ces hommes. Même lorsque la fille lui demande d’arrêter, il se met à l’étrangler. Franck demande, dans un éclair de lucidité il n'y a pas de Highlander, la réponse de la fille  est négative, mais  il continue à l’étrangler. Mais quelque chose se passe à l’intérieur, il en prend conscience et Franck comprend qu’il est allé trop loin, qu’il a dépassé ses limites et ne se reconnaît plus. Et l’on dirait que le  fantôme de son ancêtre familial  éloigné de Jack Randall s’évapore  de son corps. réf :2 (J’avais déjà parlé du lien très fort qui unissait Franck a son ancêtre éloigné dans mon billet du premier épisode)  

On pourrait croire  qu’il a été possédé par….l'ancêtre familial. '''Précision importante''' Même si ce n’ai  pas son ancêtre direct. Il y a aussi l’histoire familiale qui se transmet de génération en génération et parfois  sans le verbaliser, il y a  des non-dits, des secrets, des comportements similaires sans connaitre l’histoire généalogique familiale. On peut aussi répéter certain fonctionnement,  certain geste et certaine situation sans  savoir l’histoire familiale, sans la connaître cela s’appelle  une transmission inconsciente  qui ce véhicule de génération en génération. réf :1  

Mais sa conscience, sa morale et son éducation ont fait barrage, il a eu le réflexe de se maîtriser et de reprendre le dessus. Cette déferlante de violence a été passagère. Il a été dans la même situation psychologique que je décrivais dans mon billet, lorsque Randall fouette Jamie, mais il a su prendre conscience qu’il pouvait basculer. Il a compris qu’il était à la limite d’une frontière. Mais seules les personnes saines d’esprit peuvent comprendre et analyser, qu’il faut s’arrêter, sinon il y a un point de non-retour. Il y a eu une petite voix intérieure qui lui a dicté de stopper et de ne pas aller plus loin, la frontière n’a pas été franchie, il a su distinguer le bien du mal et Franck ne l'a pas franchi. Mais il faut se rendre à l’évidence que jack black Randall l’a franchi aisément, là est toute la différence entre lui et son ancêtre éloigné , prendre conscience de ce qu’il fait.

Il a été à la limite de ce que sa conscience et son inconscient pouvaient en supporter. Il s’est repris à temps. Cela prouve qu’il est différent de son ancêtre. L’on entend le prêtre discourir de l’idée du bien et du mal, cela existe, il trouve parfois sa place chez certains hommes, qui donne au péché le goût exquis de l’extase. Certains ont bu à cette coupe empoisonnée en pensant tout du long qu’ils épanchent leur soif avec le plus doux des vins. L’on s’aperçoit qu’il décrit l’ancêtre de Franck.

Franck Demande au prêtre s'il insinue qu’il ait bue à cette coupe, et il lui répond le mal se sert que d’une coupe,  eux se sont abreuvé longuement, vous à peine une minute que ce soit la dernière, détournez-vous des ténèbres qui vous attirent et retourner dans la lumière. En vérité, il lui demande de partir et de retourner d’où il vient, de repartir à zéro et d’oublier Claire. Franck l’interroge en disant et pour Claire, le prêtre lui demande de la laisser tout comme elle vous a laissé. Franck interroge le prêtre, s'il pense que Claire est partie volontairement avec le Highlander, il explique en fait que lorsque on élimine l’impossible le reste s'il est improbable cela doit être la vérité,  la gouvernante a entendu le dialogue et s'en va sans un mot.

Et l’on retourne en 1743, tous cherchent le poignard de Jamie, car Claire l’a perdu dans la confusion, Rupert le trouve et le tend à Jamie, mais Jamie lui indique sans un mot qu’il appartient à Claire et sans un mot Rupert le donne à Claire, elle lui fait remarquer que le poignard est trop long et trop lourd pour elle. Et comme à son habitude Rupert le tourne en réflexion grivoise.

Ned lui fait remarquer que Jamie lui a donné une dague, sans jamais lui montrer comment s’en servir et suggère qu’il faut que quelqu’un lui apprenne et elle pourra s’en servir contre un prochain agresseur. Claire redonne la dague à Jamie. Il interpelle Angus et lui demande de lui expliquer comment s’en servir. Claire, étant contre en premier temps, refuse, mais Jamie l’interrompt et lui fait remarquer que tout homme et toute femme doivent savoir se défendre ‘’dans ce monde ‘’’’surtout s'ils ont épousé un Frazer, ils s’embrassent tendrement. Sous l’œil attentif de Dougal et  suggère d’avoir un poignard adapté, donc caché et Ned se fait un plaisir de lui donner le sien qui est caché dans les parties intimes.

Claire fait une moue qui en dit long sur ce qu’elle pense, mais le prend quand même. Jamie demande à Angus de lui enseigner l’art du combat au couteau, il  se fait un plaisir de lui enseigner comment faire, pour se défendre contre les intrus et les personnes qui pourraient l’agresser et Jamie toujours à la couvée de loin avec des yeux protecteur. Se réjouissant de voir ses compagnons la respecter et l’intégrer dans leur clan, l’on comprend que Claire est définitivement adoptée par tous et qu’elle est considérée comme dès leur, ils seront aussi protecteurs, prendront soin d’elle à leur manière façon 1743, surtout Angus la considère comme un compagnon la preuve lorsqu’il  la tape dans le dos en signe d’approbation, lors de la leçon, et Claire est heureuse de faire partie du groupe. Mais un peu décontenancé par geste affectif d’Angus

Mais en contrepartie, cela implique qu’elle devra se conformer à vivre les us et coutumes de leur clan, la preuve lorsqu’ils feront pression sur Jamie sans le verbaliser, où elle mettra en danger tous ces compagnons de voyage lors de la fuite vers les pierres,  cela ne va pas tarder.

Et l’on retrouve Franck dans sa chambre bouclant ses bagages, sa décision est prise, il partira vers sa nouvelle vie, pour se reconstruire en vivant sans Claire. Franck en regardant la valise de Claire reste pensif et dubitatif, en ouvrant la valise de Claire, regarde une dernière fois la photo de leur mariage éclair. Franck est malheureux comme il ne l’a jamais été.

SUITE 

Dans une clairière, on retrouve Jamie et Claire faisant l’amour, le contraste est flagrant. Étant seuls dans la clairière, ils se comportent comme si cela devenait une question vitale comme si c’était la première fois. Pour le couple, plus rien n’a d’importance, c’est urgent, cela ne pouvait plus attendre. Ne s’aperçoivent même pas qu’ils se mettent en danger. Ces préoccupations ne les ont même pas effleurés, tellement la nécessité de leur désir. Claire demande à Jamie si ces compagnons n’allaient pas les chercher, mais Jamie lui indique qu’il a inventé un prétexte imparable : qu’ils recherchent d’autres plantes médicinales.

 De toute évidence, Dougal n’a pas cru Jamie. Ils voulaient  être seul, c’était tout ce qui leur importaient, plus rien ne comptait, on perçoit un Jamie fou d’amour, lui explique qu’il est  comme un dieu lorsqu’il lui fait l’amour, bien évidemment Claire se moque de lui et Jamie rétorque, tu auras ce que tu mérites et ils continuent avec une passion et une ardeur extrêmes,  plus rien ne compte que leur plaisir absolue  et leur désir décuplé. Mais se croyant seuls au monde, ils ne se sont pas préoccupé de leur mise en danger et sont interrompus par deux tuniques rouges, l’un met le pistolet sur la tempe de Jamie et le traite de porc en rut,  menace de tuer Jamie, se retrouvant face à l’agresseur Jamie a le pistolet pointé sur sa joue.

Jamie, regardant Claire, est inquiet pour elle, car il voit la panique dans ses yeux. L’un des soldats propose à Jamie de regarder sa femme se faire violer et l’autre l’insulte tout en violant Caire. Jamie étant hors de lui, car il ne peut rien faire à cet instant. Ayant le pistolet sur la joue, Jamie assiste au début du viol, Jamie impuissant face à cette situation et d’une rage folle. Voyant que Jamie ne peut intervenir Claire se concentre et elle se dédouble psychiquement, pour réfléchir en un quart de seconde, comment faire pour se sortir de cette situation insupportable et immonde, et d’instinct elle met en pratique ce que Angus lui a enseigné poignarde dans le dos son agresseur.

Étant surpris le second à un moment d’hésitation et cela donne l‘occasion à Jamie de se délivrer et de tuer son agresseur par une balle. Et la Jamie lui porte secours la soulève et l’emporte en haut de la colline, mais elle est toujours psychiquement dans le même état, la posant sur un rocher, on s’aperçoit que Claire est revenu et  consciente à nouveau, mais la seconde phase apparaît, elle est en état de choc, dans le processus des conséquences d’après-agression, Claire refuse son statut de victime en se répétant qu’elle est simplement en état de choc. Ne voulant surtout pas qu’une déferlante s’abatte sur elle, car elle veut et s’oblige à être forte. Elle se doit d’être résiliente.

Et l’on revient à l’époque, ou il y a Franck, on entend la gouvernante se disputant avec le prêtre. Son but est de parler à Franck, de la légende des pierres, et de lui exposer ces informations qu’on lui a transmises de génération en génération par sa famille. Mais le prêtre fait barrage, mais vu l’ampleur de la dispute, Franck se rend auprès d’eux attirés par les éclats de voix. Franck, s’adressant à la gouvernante, lui demande de lui faire part de ce qu’elle pourrait savoir. La gouvernante lui conte l’histoire et la légende des pierres, que plusieurs personnes les ont traversés, certains sont revenus, mais pas d’autre.

Le prêtre s’indigne de ces superstitions et de ces fadaises, Franck l’écoute attentivement et lui demande de continuer, même si elle étaye ses affirmations et son histoire avec conviction, en expliquant que Claire se retrouve à une autre époque. Restant silencieux un moment, Franck lui demande à quelle époque serait sa femme, elle élabore une théorie qui ne le convainc pas, Franck  fait comprendre qu’il ne croit  en rien à cette fable et leur annonce qu’il rentrera chez lui à Oxford dans l’après-midi.

 Pour ne pas la vexer tout en étant poli, il lui avoue son incrédulité et son scepticisme à cette  croyance envers ces légendes. Le regard de Franck croise le petit Roger, qui aura une place prépondérante  dans le futur et voilà que le futur se met en place et l’histoire se met en marche tout s’imbrique, car Roger témoin de cette scène, sera impliqué dans le futur donc, il en restera toujours quelque chose dans son esprit et dans son inconscient.

Revenant de nouveau vers le passé, Jamie demande pardon à Claire, il est désolé, mortifié, désemparé. S’excuse auprès de Claire de ne l’avoir pas secouru et de ne pas avoir respecté son serment, qui était de faire un rempart de son corps pour la défendre. La seule réponse de Claire est de lui dire,  ce n’ai rien et veut s’en persuader, traumatisée elle veut se convaincre qu’elle est en état de choc, refuse d'être traitée en victime, c’est le processus logique d’un traumatisme. Sa seule réponse et de lui dire, c’est rien, on a rien, mais Jamie ne l’entend pas de cette manière et affirme que c’est sa faute.

Il réalise qu’il a amené Claire à cet endroit sans prendre de précaution et n’a pas pu empêcher cet homme de la violer, il est au bord des larmes, mais Claire lui répète que ce n’est rien. S’apercevant qu’elle est gelée, essaie de la réconforter tant bien que mal. Ils sont interrompus, par Dougal et le groupe, car ils ont entendu le coup de feu et elle répète inlassablement, je suis en état de choc pour se convaincre de ne pas basculer dans un état ou elle ne pourrait ne plus revenir à la réalité, Jamie lui demande de ne pas bouger s’éloigne pour rejoindre Dougal et ses compagnons pour faire le point.

Elle revoit défiler sa vie, pour canaliser et rester en éveil, pour chasser toute sorte de pensée à risque, jusqu’au moment où elle poignarde son agresseur, Claire commence un monologue intérieur, ‘’’je savais que Jamie s’inquiétait pour moi et il voulait que nous parlions de ce qui s'était passé, mais je savais que si je le faisais, si je donnais libre cours à mes sentiments, que je voulais garder secret pour toujours se déversait hors de moi’’’ et elle répète, c'est rien, c'est le choc, en faisant les cents pas.

Dougal affirme que c’étaient des déserteurs, Dougal prend en main la situation et demande à Jamie des renseignements sur son fameux témoin, qui est déserteur, il met en doute la parole de Menros, mais aussi celle du fameux déserteur. Affirmant, si Jamie va voir cette personne, seul, il lui assure qu’il va tomber dans un piège, Murthag lui donnant raison, affirmant qu’il ne doit pas aller seul, mais tous ses compagnons devront aller ensemble, Jamie étant d’accord, tous se mettent en route

L’on retrouve Franck en partance pour Oxford, jette un dernier coup d’œil dans la pièce et en particulier sur la valise de Claire. Laissant la valise de Claire dans la chambre, espérant qu’elle revienne.  Mais veut que Claire  retrouve sa valise si un jour elle réapparaît, en fait le  geste de Franck  est très symbolique, savoir qu’il y a sa valise peut être qu’elle reviendra plus vite.

De retour vers 1743 Claire, ne se rappelle pas, d'être monté en selle, ni quand ils sont partis et combien de temps, ils ont chevauché. C’est normal, car elle a eu un blanc et une perte de mémoire en rapport au traumatisé vécu. Tout ce qu’elle ressent est de la colère et elle ne sait pas pourquoi.

Demande à Jamie pourquoi ils s'arrêtent dans un bois. Jamie lui impose de rester là, avec Willis, surprise de cette annonce elle demande des explications à Jamie, il lui indique que Dougal a raison, car cela peut être un piège, explique qu’il ne veut pas la mettre une nouvelle fois en danger, car avec Willis elle sera plus en sécurité. Elle lui lance à la figure qu’elle n’a pas besoin d’explication et demande que Willis soit emmener avec eux,’’’ je veillerais sur moi-même et j’ai déjà prouvé que j’ai été capable’’’ Jamie est mortifié par ces paroles, il réplique, pas la peine de me le re-prouver. Il est dans un état de culpabilité extrême .Il donne des instructions à Willis pour que Claire soit protégée. Jamie insiste lui disant, reste ici, c’est promis, je reviendrais. Claire contrariée lui rétorque, ‘’ tu ne devrais pas faire des promesses gratuitement’’’ avec tristesse et remords  Jamie affirme ‘’’ celle-là, je la tiendrais cette promesse et lui demande d’être là à son retour et lui fait promettre de ne pas bouger.

Claire dans son monologue, comprend à cet instant l’évidence’’’’ je compris la raison de mon amertume, je n’étais pas en colère contre Jamie ou des déserteurs anglais, mais j’étais en colère contre moi-même en colère d’avoir oublié mon projet de retourner coûte que coûte à Craigh Nan Dun, mon projet de retourner à ma propre époque et auprès de mon mari’’’.

L’on revoit Franck emprunter la route du retour est passé devant le chemin de Graigh Nan Dun, s’arrête et repense à la légende que la gouvernante lui contait, même s'il n'y croit pas, se dit que pour l’amour de Claire il est prêt à tout croire, cela ne coûte rien de tout tenter pour retrouver sa femme et va tenter le coup, il prend le chemin des pierres en regardant sa bague et se décide. Restée seule avec Willis, Claire est pensive. Il demande à s’éloigner pour se soulager et Claire donne son accord et en même temps, se promène dans les bois et ne veut plus penser à ce qu’il s’est passé dans le pré, mais son esprit la ramène sans arrêt, à sa douleur, ne voyant pas le temps passé,  marche sans le savoir vers le site des pierres. Lorsque elle s’aperçoit que le cercle des pierres est à sa portée, elle est étonnée,  mais avec son traumatisme, elle n’avait pas reconnu la route, tellement ses pensées se fixaient sur sa douleur.

Elle court et se démène pour atteindre les pierres. Elle était sur le chemin du retour, pour sa plus grande joie, son espoir allait se réaliser. Pour son plus grand bonheur, elle était de retour, là où tout avait commencé. Donc oublier Jamie, sa vie en 1743, ce semblant de bonheur, ses soi-disant sentiments qu’elle supposait ressentir pour Jamie. Tout cela était balayé par une seule conviction retournée en 1945 avec son véritable  amour et surtout, sa vie d’avant avec Franck. Elle se retrouvait en se  sentant elle-même, sa seule préoccupation et son seul but, être heureuse avec Franck, son mari le seul qui comptait vraiment.

Dans cette configuration, Jamie était exclu, pour elle, à ce moment précis, sa vie avec Jamie n'était qu’une péripétie sans importance.A cet instant précis,  au stade de leur relation,  il faut avouer que  son intérêt pour Jamie est essentiellement les relations  physiques qui la satisfasse, le contraire de Jamie, lui ressent un véritable amour, Jamie a de véritables sentiments et un réel besoin d’elle  physiquement. La est toute la différence et cette différence amènera le clash qui suivra plus  tard À ce moment là, seule la traversée des pierres étaient importantes. Cela confirme donc, les questionnements du moment qui voulait-elle être.

Lorsque elle avait franchi les pierres, donc sans son mari, elle pouvait prétendre être Claire Randall, puis Claire Beecham et aussi Claire Fraser. Mais son véritable souhait et sa véritable raison de vivre est de redevenir la ‘’FEMME de Franck Randall ‘’’’ et plus rien ne comptait et revoilà la véritable Claire de 1945, qui ne se berce pas d’illusion, et ni de mensonge. Disparus ses soi-disant prémisses de sentiments envers Jamie. Cette soi-disant  envie de le toucher et d’être avec Jamie, Claire pense qu’elle n’éprouve que du désir et rien d’autre. Voilà la claire de 1945 qui pense cela.

Je parlais aussi d’une autre Claire, celle qui a évolué en 1743, la Claire qui dès le début de sa rencontre  avec Jamie faisant un déni de ses sentiments  envers  lui , de ses questionnements de ses atermoiements, qui n’était pas encore prête à assumer l’évidence. De comprendre et d’analyser sa véritable nature, ses véritables sentiments, ces véritables ressentis, ses non-dits pas encore exprimés. C’est certain que jusqu’à présent elle n’a pas fait ce travail de vérité, toujours à garder ses secrets au sujet de la traversée des pierres, c’est de cette Claire-là qui a traversé les pierres en 1945, pour se retrouver en 1743 dont je veux parler. Car tous ses secrets la bloquent. Mais au lieu de régler tous ces véritables problèmes. Elle a choisi de repartir vers son siècle, on peut la comprendre, mais elle sera obligée d’affronter sa vérité intérieure,  de se remettre en question au sujet de tous les problèmes indiqués plus haut, pour vivre autrement.

Mais à ce moment précis, elle court vers sa délivrance, qu’elle croit être sa vérité. C’est son envie de retraverser les pierres, de retrouver Franck et toute sa vie d’avant. En même temps Franck en 1945 fait le même parcours vers les pierres, se rend sur le site pour pouvoir retrouver Claire. Ils courent vers le même objectif, la même envie, se retrouver enfin. Franck, se retrouvant devant les pierres, regarde et attend, cherche à comprendre, il se rapproche de la pierre en question, par désespoir se met à pleurer de ne pouvoir rien faire et de ne pouvoir accomplir le miracle de la traverser des pierres, même s'il n’y croit pas. Mais il ferait n’importe quoi pour la retrouver, il serait prêt à tenter et à croire même l’impossible. Mais voilà le destin ou l’univers l'exclut  définitivement .

Désespéré, par la perte de sa femme et appelant Claire de toutes ses forces, fait que Claire en courant vers les pierres entend son cri de désespoir. Elle aussi appelle dans l’espoir qu’il l’entende, et miracle, il croit l’entendre et se retourne l’appelant encore une fois pour voir si elle est présente. Mais non ça ne se fera pas, car la traversée et le miracle, n’aura pas lieu, c'est certain le destin ou l’univers ne veut pas. Car ce miracle n’est pas pour Franck, car il en est exclu. Ce miracle c’est exclusivement pour des âmes sœur pour un amour infini, un amour éternel, un amour fusionnel, universel et cet Histoire est accessible seulement  à  Claire et Jamie.

Lorsque Claire est prête à toucher les pierres et faire le voyage de retour, des tuniques rouges l’en empêche et voilà de nouveau le destin et l’univers qui contrarie ses plans, même en hurlant contre eux, les tuniques rouges l’emportent, Franck n’entend plus un son. Complètement désespéré, il quitte la colline et l’on voit que la scène de 1743 et la scène de 1945 son parallèle donc ne doivent pas se rejoindre et tous les espoirs des deux époux sont contrariés. Plus d’espoirs de se rejoindre, lui rejoignant sa voiture et Claire prisonnière rejoint fort williams, Franck retourne à la réalité de 1945 et Claire subit les affres de 1743 l’univers a encore frappé et c’est encore interposé. Contre leur désir de se réunir et de les réunir. Ce n’était pas le moment.

Donc elle est condamnée à rester dans l’univers de 1743 et intégrée, à nouveau d’être séparée de Franck, de s’adapter, car maintenant, elle sera obligée de régler tous les problèmes existentiels qu’elle n’a pas encore résolus si elle veut aller de l’avant. Claire ne se faisant aucune illusion sur sa destination, elle sait où elle va, là où Jamie, il y a 4 ans, s'est fait incarcérer et fouetté jusqu’au sang. Claire sait qu’elle va rencontrer  Black Jack Randall, comme il ne sera pas prévenu à l’avance, elle croit avoir le temps et la possibilité de tenir tête à Randall et pense se préparer pour affronter ce sadique ou ce démon.  Mais on ne met pas en danger un être aussi pervers, ni rien ni personne ne peut le déstabiliser. Elle le saura à ses dépens, même avec une défense pensée et solide. Tous,  sont  perdants,  face à un être ayant une âme aussi noire. Et elle tombera encore une fois dans ses griffes machiavéliques, car trop confiante.

On ne défie pas un professionnel du sadisme, on est à sa merci quoi que l’on fasse. Et là, Randall lorsque il est en sa présence  la félicite pour son mariage récent, l’on ressent un homme sûr de lui et prêt à tout pour assouvir toute sa perversité. Joue cartes sur table et là commence les rapports de force entre Randall et Claire, il commence par l’humilier, en la rabaissant. Mais se fiche un peu de ce qu’elle pense, car il est radieux de savourer à l’avance ce qu’il pourrait lui infliger, ce sera les pires choses qui lui passera par la tête. Il s’en réjouit d’avance.

Il l’interroge pourquoi Dougal aurait à ce point de l’estime pour Claire. Ce qui interroge Randall, c’est qu’elle soit l’une dès leur du clan Mackenzie,  que plutôt lui donner l’occasion de l’interroger à sa manière cela intrigue ce pervers. En trinquant au roi.  Ravi qu’elle  considère encore comme son roi. Randall se  moque de Claire lorsqu’elle précise que les Mackenzie sont fidèles au roi. Claire a tort de le provoquer en parlant de l’amusement qu’il a à fouetter les gens.

Et là, il réitère que la flagellation est une chose sérieuse, s’approchant de Claire, qui fait semblant d’être à l’aise, c’est le contraire, elle est morte de trouille. Il s’assoit au plus près d’elle et il recommence à l’intimider,  à lui faire comprendre qu’il n’a pas peur d'user de tous les moyens possibles pour lui faire avouer ses secrets les plus cachés. Mais Claire jette sa dernière carte et parle du duc de Sandringham.

Et, c’est la première fois que Randall est surpris, essaye de se contenir, et par sa surprise, se salit en crachant du vin sur son tour de cou, il ne comprend pas comment Claire est au courant de cette relation de protection entre lui et le duc. Claire le nargue et lui demande si, il n'est pas taché, il est un moment décontenancé, mais se reprend.

Va nettoyer son tour de cou, tout en réfléchissant pour mettre en place un plan,  comment la déstabiliser pour qu’elle soit à sa merci. Elle sait que c’est une tactique dangereuse,  elle a raison de penser que c’est dangereux,  il est évident qu’elle va aller trop loin. Même si Franck et le révérend avait vu juste, il est certain,  que si Randall peut commettre tous ces crimes, s'il peut se comporter de la sorte et assouvir son sadisme, c’est  évident  qu’il est protégé par le duc de Sandringham. Randall commence à interroger Claire pour en savoir davantage sur ce qu’elle sait. Et la claire lui fait remarquer qu’ils sont tous deux au service du grand et puissant homme qu’est le duc, avec cette révélation, Claire le nargue et croit qu’elle a l’avantage, car il est certain qu’il ne lui dit pas tous ces secrets. Randall affirme qu’il enverra un message personnel au duc pour confirmer les dires de Claire, en lui répondant et en ne se démontant pas, elle réplique  excellente idée et elle l’aide à arranger son tour de cou. Le provoque, veut l’intimider et le menace, mais elle parle trop, elle va comprendre qu’il ne fallait pas aller aussi loin avec lui. Elle lui conseille de ne rien faire et de lui laisser poursuivre ‘’sa mission ‘’’ et le menace à nouveau, mais là elle joue gros.

Elle prend ses affaires et se dirige vers la porte pour partir et là, à la dernière question de Randall qui est bien entraîné aux  interrogations, elle tombe dans le piège qui lui a tendu, car elle ment au sujet de là, soi-disant épouse du duc. Randall sort une corde de l’un de ses tiroirs et il lui dit la vérité, que le duc n’a jamais été marié, Claire est en panique. Elle va partir, mais en ouvrant la porte tombe nez à nez avec ce fameux caporal qui obéit à Randall au doigt et à l’œil, comme à son habitude un lâche fini. Randall se fait un plaisir d’attacher les mains de Claire dans le dos et demande au caporal de le laisser seul et comme un lâche qu’il est, obéit, Randall lui demande de ne pas revenir quoi qu’il puisse entendre et là il se prépare avec une joie certaine à l’interrogatoire de Claire qui est pétrifiée de peur.

Il sort une dague de son tiroir et l’on devine ce qu’il veut en faire même si Claire crie à l’aide personne ne viendra s’interposer entre Randall et elle, car la soumission de ses soldats est totale envers Randall et il commence à déchirer ses habits avec son couteau, commence à l’interroger sur tout le clan Mackenzie et veut avoir des réponses précises. Dans ses derniers retranchements Claire lui répond vous allez le regretter et la seule réponse possible de Randall est, j’en doute et voilà le piège se referme, provoquer un sadique n’est pas la meilleure option. Il la traîne par les cheveux et plaque le haut de son corps dénudé sur la table, s’apprête à la violer, mais entre-temps il découvre la dague cachée de claire et avec cette dague Randall est prêt à lui faire du mal, lui couper le sein, la marquer ou autre puisque il est tout puissant il a le choix.

D’un coup, les volets s’ouvrent et avec surprise, on découvre Jamie qui est à cheval sur la fenêtre avec un pistolet à la main, Randall surpris met la dague sur le cou de Claire pour l’égorger, et Jamie lui demande avec froideur et autorité, exprime un vœu, ’’’ veuillez avoir l’obligeance d’ôter vos mains de ma femme’’’ et l’on voit Randall avec un grand sourire contant et heureux de se retrouver face à Jamie et implorer le seigneur, mais Jamie fait croire qu’il est d’un calme olympien.

réf : 3****( ce gourdin s’appelle Blake jack  je l’ai su par l’intermédiaire d’une fan qui fait des analyses sur la série sur YouTube je vous conseille de visionner son travail c’est titanesque voici sa chaine YouTube   https://www.youtube.com/channel/UCkXs8JvwdffAjN2jy_9ifb et voilà son site https://outlander-addict.com )

 
 
 
RÉF : 4   DANS LA SAISON  1  A CE STADE LA ET POUR L'INSTANT 
mes recherches on donné cela dans la saison 1, jusqu’à l'épisode 8,  je poste les extraits des vidéos ou ils parlent des recherches, donc à se stade là  l' ancêtres de Franck est identifié comme direct, je ne sais pas comment cela se passera dans la saison 1 ou 2 mais pour l'instant Franck est l’ancêtre direct d’après les vidéos de la saison 1 à moins d'avoir rater une scène ou ils disent que c'est  son ancêtre  indirect. là j'ai fais un billet de la saison 1, donc j’écris ce que j'entend par les protagonistes. Voila c’était pour répondre aux questionnements plus bas.  Mais il est clair que dans la première saison a ce stade là  des épisodes je n'ai rien trouvé qui puisse affirmer les questions soulever plus bas j'ai posté ce que l'on sait pour le moment lorsque j'en serai aux épisodes ou ils clarifient la généalogie de le dirais dans mes billets 
______________________________
 
PS : Comme vous commencez à me connaitre je réponds et je rectifie toujours les doutes que certains me font émergé de mes billets c’est normal et logique

PS: Apres lecture de l’analyse par certaine personne j'ai été interpellé sur Facebook sur mon interprétation au sujet de BJR donc voilà les questions et je vais poster aussi les réponses à ce sujet pour clarifier mon interprétation car c’est toujours intéressant les retours de lecture. Cela me fait avancer pour mes prochain billets

Voici les questions  :

________________________

Francette Provencher :

Je viens de lire ton billet et j’y note une erreur car tu indiques que BJR est l’ancêtre de Frank mais c’est de son frère Alexander que descends Frank ...

________________________

  Dominique Constantin :

Francette Provencher ce poste à déjà passé quelque part, il y a déjà plusieurs semaines je l'avais déjà signalé.. Ce n'est pas très sérieux

 _________________________

Voici ma réponse à Dominique Constantin :

 Les ancêtres c’est global, c’est l’ arbre généalogique globale, qui fait que, cela forme une famille en général et en particulier aussi, tous se greffe, toutes les branches familiales apportent leur secret en héritage ils transmettent inconsciemment et consciemment les histoires familiales, les non-dits les secrets, les histoires et les violences et aussi les belles histoires secrète transmise ou pas , tous absolument, tous véhicule l’héritage au complet il y en a qui passe au-dessus et c’est très rare mais tous savent l’histoire globale de toutes les familles réunis, cela fait partie de l’histoire généalogique des familles, quel que soit leur branche, elles sont portés sans être oralement transmises. Donc vous trouverez les explications dans les livres de Freud de Boris Cyrulnik et bien d’autres

Voici ma réponse à Francette Provencher :

dans ce passage je parle d'ancêtre familiaux, en général, disons je parle de la famille globalement (la prochaine fois dans mes billets je serais plus précise) la nuance elle est grande, donc dans le billet je parle d’ancêtre et pas de branche direct et le sujet est la violence et je peux vous dire que la transmission des non-dits, des secret, de la violence, on le transmet sans en parler je sais de quoi je parle, j’en ai fait l’expérience, cela fait partie des problèmes de la généalogie des ancêtres et de la famille éloigné très éloigné et aussi proche, donc on répète sans le savoir des postures des gestes des situations qui n’ont pas été oralement transmises, je parle psychiatrie en général et des relations humaines familiales des secret et de la transmission inconsciente. Voilà l'explication à ce sujet de ce passage. '''On pourrait croire qu’il a été possédé par….l'ancêtre familial. '''Précision importante''' Même si ce n’ai pas son ancêtre direct. Il y a aussi l’histoire familiale qui se transmet de génération en génération et parfois sans le verbaliser, il y a des non-dits, des secrets, des comportements similaires sans connaitre l’histoire familiale. On peut aussi répéter certain fonctionnement, certain geste et certaine situation sans savoir l’histoire familiale, sans la connaître cela s’appelle une transmission inconsciente qui ce véhicule de génération en génération. '''

 _________________________

Réponse de Dominique Constantin :

Merci pour votre réponse, Pour le lecteur on parle ici d'ancêtre direct et le cheminement sur les transmissions familiales n'est pas mis en avant. Je connais assez bien le sujet car j'ai lu la thèse de ma voisine sur ce sujet. Ma fille fait des recherches sur les maladies génétiques héréditaires et pour finir, j'ai eu la chance de parler avec monsieur Cyrulnik en personne du sujet lors d'un déjeuner à Genève il y a quelques années et bien cela ne m'a pas effleuré en lisant votre texte. Il me semble tout votre message n'est pas passé. Je tiens cependant à vous féliciter pour votre page car je sais le travail que c'est. Si je peux me permettre de faire relire votre texte à une personne qui connait bien Outlander, car il y a plein de faille de ce genre qui risquerait de blesser votre travail intéressant.

____________________

 Voici ma réponse à Dominique Constantin :

 Merci de votre réponse, et de vos explications, la prochaine fois je serais plus précise, mais quand j'écris je pense que l'on pourrait me comprendre mais je dois être encore plus précise et mieux développer mes pensées car personne n’est dans ma tête lol😉 . Je mis intéresse énormément vu mes histoires familiales et mon enfance je me suis beaucoup penché sur la question et je ne souhaite pas en parler car Facebook et cela intéresse absolument personne. Cela étant dit, la cause à effet mon frère était infirmier psychiatrique. Ce n’ai pas un hasard

Au sujet de la personne qui connait très bien Outlander je ne pense pas qu'elle sera d'accord avec moi, car je n'ai pas lu les livres et depuis que j’ai visionné la série en 3 jours (mais je regarde plusieurs fois de suite les épisodes dont je fais les billets) je me suis heurté aux aficionados, qui me sont tombé dessus car je ne connaissais pat l’histoire dans les livres et font des comparaisons. Je ne peux pas lutter contre ces fans de outlander, car je pense que mon regard est différent, j’ai un regard tout autres sur les relations entre Jamie et Claire. C’est surtout leur relation qui m’intéresse j’ai pris cet angle-là, il y a plein d’autre sujet dans la série mais je ne peux pas faute de temps à développer toute la richesse des sujets de la série. J’ai écrit sur les 8 premiers épisodes sur mon blog donc je pense que vous trouverez des failles c'est certain, car peut être je ne suis pas allé assez loin et je n'ai pas assez développé.

et perso je ne veux pas mélanger les livres et la série, c’est peut-être la même histoire mais ce sont deux travails différant, l’un est fait par des scénaristes sous l’œil protectrice de l’écrivaine, et les livres c’est de la création pure ce sont deux œuvres à part entière, mais deux chef d’œuvre diffèrent, d’après ce que j’ai lu les livres sont magnifiques, mais pour moi ce sont deux plaisirs différents car j’adore la lecture, mais quand un film ou une série est tiré d’un livre, je ne m’attend jamais à ce que ce soit un copier collé car si c’est le cas je ne me déplacerai jamais, pour voir la même chose, chacun apporte des ressentis différents . Il est vrai que je peux me tromper, mais cela fais que 4 mois que je connais la série pendant le confinement et merci le confinement lol . Donc je ne suis pas une experte.

Je suis très impressionné que vous ayez rencontré Boris Cyrulnik car j’ai lu certain livre de ce grand Monsieur, c’est une chance que vous ayez discuté avec lui, j’espère que vous avez beaucoup apprit de lui et avec lui. Merci de cette confidence.

_____________________

****( ce gourdin s’appelle Blake jack  je l’ai su par l’intermédiaire d’une fan qui fait des analyses sur la série sur YouTube je vous conseille de visionner son travail c’est titanesque voici sa chaine YouTube   https://www.youtube.com/channel/UCkXs8JvwdffAjN2jy_9ifb et voilà son site https://outlander-addict.com )

 

AVERTISSEMENT 

Dans mes billets j’analyse la série et rien que la série. Je m’attache à l’histoire qui est écrite et raconté par les scénaristes de la série, je ne fais pas l’historique des livres,   je ne fais aucun parallèle  entre les livres et la série. Je décris et j’analyse simplement le visionnage de la série,  mes ressentis, comment j’interprète la série et rien d’autre, j’écris  mon rapport émotionnel  en regardant  la série et les histoires qui y sont raconté.

Je signale que lorsque je lirais les livres je ferais un billet sur les tomes lu et je ne ferais jamais au grand jamais un rapprochement ou aucune allusion entre la série et les livres.  J’ai l’habitude de faire une séparation entre un livre et la série qui est  adapté,  jamais je ne  compare le travail des  scénaristes avec le travail de l’auteur d’un livre,  tous deux sont autonome.

Lorsque je fais un billet sur les épisodes,  j’écris que sur la série. Il n’a jamais été question et ce n’ai pas  mon intention de COMPARER ni faire UN PARALLÈLE ENTRE LA SERIE ET LES LIVRES. Les inconditionnels et  les afficionados des amoureux des livres,  qui ne voient  que par les livres, qui sous entendrait que les billets ne sont  pas précis et ni fidèle au livre, ou cherche des référence au livres, seront déçu car désolé ici le sujet est la serie. C’est leur droit de défendre bec et ongle les livres. Mais ici ce n’ai pas mon propos, il faut comprendre que mon intention et de parler que de LA SERIE  RIEN QUE DE LA SERIE  ET RIEN D’AUTRE  que la série.

J’espère mettre bien fait comprendre merci de m’avoir lu  

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Archives

Nous sommes sociaux !

Articles récents